© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

Implications Anesthésiques 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Éviter les Injections intramusculaires, les anesthésies locorégionales, l’abord de veines profondes et d’artères, utiliser l’écho guidage de préférence.

  •  Se méfier du risque hémorragique en raison de la fragilité des parois vasculaires.

  •  Risque de déhiscence cicatricielle.

  •  Prudence lors de l’intubation en raison du risque d’hématome même pour de minimes traumatismes. De plus, il existe un risque de luxation de l’articulation temporo-maxillaire.

  •  Maintenir pressions de ventilation basses pour minimiser le risque de pneumothorax, si possible préférer la ventilation spontanée. 

  •  Assurer un bon relâchement musculaire afin d’éviter les luxations articulaires, prudence lors de l’installation sur la table opératoire. 

  •  Des épanchements pleuraux postopératoires sont souvent décrits. 

  •  IL est décrit une diminution de la durée d’action de certains anesthésiques locaux tels la lidocaïne, de même pour l’EMLA (2). 

  •  Évaluation cardiovasculaire préopératoire à la recherche d’une valvulopathie, et de coronaropathie (cas rapportés chez le jeune), d’anévrismes.

  •  Prévention de l’endocardite bactérienne en fonction de la chirurgie.

 

 

                                           Dr Patricia Momblano